Comprendre la prévalence

La prévalence (le nombre de cas d’une maladie dans une population) de la maladie de Dupuytren est évaluée entre 3 et 6 % parmi les Caucasiens, et est plus élevée chez les personnes originaires de l’Europe du Nord.1

Plus fréquente chez les hommes

La maladie de Dupuytren est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes (5-15 fois) et est souvent aussi plus grave.2

Pour le diagnostic de la maladie de Dupuytren, les antécédents familiaux constituent un facteur important. Presque 70 % des personnes qui sont atteintes de la maladie de Dupuytren ont des antécédents familiaux de cette affection.3 Malgré la recherche, la cause précise de la maladie reste inconnue.

La maladie de Dupuytren perturbe souvent les activités quotidiennes qui sont considérées comme allant de soi par beaucoup d’entre nous: conduire une voiture, se laver le visage, fermer les boutons d’une chemise et même, serrer la main.2,4

Begrijp de prevalentie

 

Vaker voorkomend bij mannen

Sources:

  1. Hindocha S, McGrouther DA, Bayat A. Hand (N Y). 2009 Sep;4(3):256–69.
  2. Bayat A and McGrouther DA. Ann R Coll Surg Engl. 2006; 88:3-8.
  3. Ling RS. J bone Joint Surg Br 1963;45:709-18.
  4. Townley WA et al. BMJ. 2006;332:397-400.

Comprendre la prévalence

Comprendre la prévalence

La prévalence (le nombre de cas d’une maladie dans une population) de la maladie de Dupuytren est évaluée entre 3 et 6 % parmi les Caucasiens, et est plus élevée chez les personnes originaires de l’Europe du Nord.1

Plus fréquente chez les hommes

La maladie de Dupuytren est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes (5-15 fois) et est souvent aussi plus grave.2

Pour le diagnostic de la maladie de Dupuytren, les antécédents familiaux constituent un facteur important. Presque 70 % des personnes qui sont atteintes de la maladie de Dupuytren ont des antécédents familiaux de cette affection.3 Malgré la recherche, la cause précise de la maladie reste inconnue.

La maladie de Dupuytren perturbe souvent les activités quotidiennes qui sont considérées comme allant de soi par beaucoup d’entre nous: conduire une voiture, se laver le visage, fermer les boutons d’une chemise et même, serrer la main.2,4

Begrijp de prevalentie

 

Vaker voorkomend bij mannen

Sources:

  1. Hindocha S, McGrouther DA, Bayat A. Hand (N Y). 2009 Sep;4(3):256–69.
  2. Bayat A and McGrouther DA. Ann R Coll Surg Engl. 2006; 88:3-8.
  3. Ling RS. J bone Joint Surg Br 1963;45:709-18.
  4. Townley WA et al. BMJ. 2006;332:397-400.